Isolation des combles

Isolation des combles

Comment garder la maison au chaud l’hiver et au frais l’été et ceci sans trop dépenser. Nous cherchons toujours une solution à ce problème. Le prix de l’énergie augmente régulièrement pour chaque Français, Quelle que soit la source d’énergie choisie. Aussi, et pour conserver à l’intérieur la chaleur, votre maison doit bénéficier d’une bonne isolation thermique. Si vous construisez ou rénovez votre maison, c’est le point important à ne pas négliger. Une bonne isolation peut être coûteuse, mais à court et moyen terme, elle en vaut la peine. Voyons ce qu’il en est de l’isolation des combles.

Pourquoi l’isolation des combles perdus est-elle importante ?

Toit non isoléTout simplement parce qu’on estime que le quart des déperditions thermiques d’une habitation se fait par le toit. La chaleur monte, c’est un fait et donc, les combles dont l’un des espaces à isoler en priorité. De même, en été, des combles bien isolés permettent de conserver l’air conditionné à l’intérieur. De même qu’il est inutile de « chauffer la rue », il est tout autant inutile de la rafraîchir l’été !

Les pertes thermiques sont généralement dues à des matériaux non isolants ou a ce que l’on appelle des ponts thermiques. Au fil du temps, leur effet sur vos factures d’énergies est non négligeable. Un professionnel est capable de repérer facilement les points de fuite dans un grenier et de trouver les meilleures méthodes pour les colmater. Les économies d’énergie réalisables peuvent atteindre 30 à 50 %.

De plus, les travaux d’isolation auront d’autres effets bénéfiques en réduisant l’humidité et aussi le bruit. L’isolation phonique a également son importance dans le confort de vie.

Isolation des combles : les solutions

Isolation du toitLa capacité d’isolation d’un matériaux est mesurée par le coefficient R. Cette valeur est utilisée dans la construction comme une mesure de la résistance thermique. Plus elle est élevée, plus l’isolation sera efficace. Et moins vous constaterez des déperditions de chaleur.

Une couverture en laine de verre de 50 mm d’épaisseur et d’une densité de 35 kg/m3 a une valeur R d’environ 1,47. Une couverture en laine de verre d’une épaisseur de 50 mm et d’une densité de 12 kg/m3 a une valeur R d’environ 1,1. Si, au lieu de 50 mm, la couverture fait 75 mm d’épaisseur et a une densité de 12 kg/m3, la valeur R sera d’environ 1,67.

La valeur R dépend donc de l’épaisseur, de la densité et de la forme du matériaux utilisé. Il est conseillé d’isoler les combles avec une valeur R de 38, ce qui correspond à une couche isolante de 25 à 35 cm d’épaisseur selon le type de matériau utilisé.

Quels sont les matériaux isolants utilisés pour l’isolation des combles

La plupart de ces matériaux sont employés dans le cadre d’une isolation par l’intérieur.

La laine de verre

La laine de verre peut être achetée en rouleaux ou en feuilles. Ce matériau est composé de milliards de petites fibres de verre. Elles emprisonnent l’air et ralentissent le transfert de chaleur. C’est un matériau populaire, léger, ininflammable et facile à manipuler. En outre, il n’endommage pas la surface avec laquelle il est en contact, ne favorise pas la croissance des bactéries et des champignons et ne perd pas son pouvoir isolant au fil du temps. Il est également efficace pour l’isolation acoustique des espaces.

La laine de roche

Ce matériaux d’isolation est fabriqué à partir de roche basaltique et d’autres minéraux organiques inoffensifs pour la santé. C’est une laine incombustible aux excellentes performances thermiques et acoustiques. Elle possède une stabilité mécanique jusqu’à une température de 800ºC. La laine de roche ne retient pas l’eau et ne se décompose pas avec le temps. Elle est légère et facile à manipuler, à couper et à installer.

La ouate de cellulose

Elle est fabriquée à partir de papier journal, de vieux cartons et d’autres déchets de papier recyclés, mélangés à un produit chimique qui ignifuge et résistant aux insectes. La cellulose s’achète en blocs et offre de bons niveaux d’isolation à un bon rapport qualité-prix. En revanche, la cellulose n’est pas résistante à l’eau et peut perdre du volume au fil des ans.

La mousse d’isolation thermique

La mousse d’isolation thermique est également très populaire. Comme il a une faible conductivité thermique, ce matériaux produit moins d’échange de chaleur entre les environnements. La mousse peut être appliquée par feuille ou par pulvérisation. La mousse peut être utilisée sur les plastiques, les métaux, le bois, la maçonnerie, entre autres matériaux, notamment en version spray.

Le liège

Il est généralement utilisé sous forme de panneaux isolants ou d’agglomérés. C’est un matériau thermique utilisé depuis longtemps. Il doit être traité contre les champignons.

En conclusion

Si l’isolation par l’extérieur du toit est possible, il est plus facile de le faire par l’intérieur. Souvent, l’isolation des combles permet également d’aménager ceux-ci en véritable pièce à vivre supplémentaire. Dans ce cas, l’isolation de cette pièce est d’autant plus importante pour votre confort thermique. Des alternatives plus écologiques existent par ailleurs avec des matériaux d’isolation naturels.

Sachez que dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, l’État peut vous aider à financer vos travaux de rénovation énergétique. Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt si les travaux visent à améliorer la performance énergétique de votre habitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*